Thesis Crisis

Thesis Crisis

Naphat (mademoiselle) et Thana (monsieur), c’est avant tout une rencontre inoubliable, comme un rappel immédiat que la vie vaut d’être vécue à deux et que les projets en amoureux sont une source intarissable de créativité et de détermination.

RENCONTRE DE LOVE BIRDS INGENIEUX.

Comment est née Thesis Crisis ?
« Thesis Crisis était à l’origine notre projet de fin d’études à l’université de Chulalongkorn dont nous sommes diplômés en design d’objets. Et quelle épreuve ! Cinq ans de travail acharné et condensé. D’où le nom… Thesis pour l’aspect méthodique avec lequel nous travaillons et voulons réussir et Crisis pour ne jamais oublier ce champ de surprises et d’épreuves en tous genres que nous réserve la vie. »

Quels adjectifs pour décrire l’A.D.N. de votre label ?
« Traditionnel et moderne, un brin bohème mais minimaliste. »

Où puisez-vous vos inspirations ?
Naphat pour le tandem « Nous nous inspirons essentiellement de notre vécu et de nos rencontres. Thana est très attentif à la manière dont on porte un sac, sa praticité et son intérêt au quotidien. J’observe plus les tons, les allures et les détails. Ensemble, nous cherchons à rendre cet accessoire indispensable aussi fonctionnel que tendance. »

À quoi ressemble la cliente parfaite pour Thesis Crisis ?
« Elle préfère certainement les pantalons aux robes. Elle aime l’originalité et la singularité de ses tenues, s’amusant librement à mix & matcher les pièces qui les composent. »

Quels conseils donneriez-vous aux lectrices pour porter votre collection ?
« Lorsque nous dessinons un sac, nous l’imaginons être porté au quotidien, de manière casual ou plus formel, avec beaucoup d’aisance. Je pense qu’une journée shopping ou une balade entre amis se prêtent particulièrement bien à nos créations. »

Quel est votre modèle favori dans la collection actuelle ?
« Le cuddle bag en gris. »

Pouvez-vous nous parler des grandes étapes de création chez Thesis Crisis ?
« Nous fouillons souvent les archives thaïlandaises à la recherche de détails et traditions à redécouvrir. Ensuite, nous explorons les possibilités de plis et coupes sur différents cuirs et autres matériaux avant de dessiner les premières ébauches des modèles imaginés. Il nous faut en moyenne 3 à 4 prototypes pour obtenir le produit final voulu pour envoi en production dans un petit atelier de Bangkok. Certains modèles plus délicats sont réalisés à la main et nécessitent jusqu’à 20h de travail par pièce. »

Quels matériaux utilisez-vous ?
Thana pour le duo « Nous travaillons uniquement le cuir. Les peaux sont importées d’Italie et minutieusement sélectionnées par ma famille, productrice de sacs en cuir depuis plusieures générations. »

Quel est votre moment favori pour développer vos nouveaux modèles ?
« Après un bon repas à la campagne, au bord de l’eau ! Sans hésitation… Cela nous rend heureux, joyeux et inspirés. »

Un air à deux… pour Hot et Googee :)

THANA & NAPHAT – PORTRAIT TOP CHRONO

Leurs surnoms : Hot (pour Thana) & Googee (pour Naphat)
Leurs styles personnels : Easy going pour Thana, Casual chic pour Naphat
Leur plat préféré : La salade Sum Tam
Leurs fruits favoris : Les fraises et la mangue
Les fleurs que Naphat glisse sur son bureau : des hortensia
Les chansons qu’ils gardent en tête :
-Thinking Out Loud – de Ed Sheeran et – Blank space – de Taylor Swift pour Naphat
Les labels mode asiatiques qu’ils aiment : Greyhound et Odessey
Le parfum de Naphat : Flower by Kenzo
Les personnalités thaï qu’ils suivent : Toey Jarin Porn pour Thana, Eye Kamolned pour Naphat
Les stars internationales qu’ils admirent : Adam Levine et Amanda Seyfried
Ils quitteraient peut être Bangkok pour : Londres ou Santorini
La première chose qu’ils font au réveil :
Nourrir leurs deux perroquets – Mantho & Soda –
Ils sont libres de voler et ils reviennent tous les soirs à la maison
Un mot français qu’ils connaissent : Citroën, Zinedine Zidane
Un blog thaï qu’ils vous recommandent : Vanilla Walk
Une expression thaï qu’ils aimeraient vous apprendre : Yim (sourir) et Aroy (Miam, c’est bon)