PATVARIN

PATVARIN

“Poupée de cire, poupée de son” disait la chanson alors que ces paroles me viennent en tête à la première rencontre de Warinthorn et Pattanayit, jeune tandem chicissime derrière PATVARIN. Aussi angéliques qu’éduquées, elles pensent un dressing moderne et élégant pour une génération de femmes déterminées.

RENCONTRE BRANCHEE AUTOUR D’UN MILKSHAKE MANGO-BANANA.

Quelle est l’histoire de PATVARIN ?
Warinthorn pour le duo « Nous avons lancé notre première collection en 2014. À l’image de notre complicité sans faille, nous avons mixé nos deux prénoms pour nommer notre label. »

Comment décririez-vous l’A.D.N. de vos collections ?
« PATVARIN s’adresse aussi bien aux jeunes filles qu’aux femmes accomplies. Nos lignes sont simples, chic et luxueuses, à porter au quotidien. »

Quelle pièce aimez-vous particulièrement créer pour la femme ?
« Sans hésitation, la robe ! C’est une pièce capable de dessiner une silhouette parfaite et de faire ou défaire un look complet. »

Existe-t-il une muse pour PATVARIN ?
« Chaque pièce est pensée pour que nous puissions la porter nous-même, donc assez logiquement, je dirais que notre idéal féminin est une femme de petite taille, au profil cosmopolite mais avant tout, thaïlandaise. »

Quel est le moment idéal pour porter l’une de vos pièces ?
« La collection entière peut s’adopter du matin au soir. Les accessoires, la coiffure et l’intensité du maquillage choisis pour accompagner nos robes et tailleurs feront toute la différence. »

Avez-vous une pièce favorite au sein de la dernière collection ?
« Le Roptop, en blanc ou noir, car c’est une pièce très facile à porter sur un jean comme un pantalon cigarette. La robe Duna est aussi un coup de cœur. »

Quelles sont les grandes étapes de création chez PATVARIN ?
Warinthorn pour le duo « Nous passons beaucoup de temps sur internet à collecter des images de mode, d’icônes et d’attitudes qui nous inspirent. Réunies sur un moodboard, nous présentons nos idées à ma mère qui prend le relai et dessine la pièce rêvée. Nous partons ensuite dénicher en ville les matériaux souhaités pour donner vie au prototype toujours en famille avant de lancer la série finalisée en atelier à Bangkok. Il nous faut environ trois semaines du premier mock up au lancement de la production. »

Les tendances occidentales ont-elles une influence sur vos créations ?
« D’un point de vue personnel, nous sommes très attentives au style new yorkais mais les contraintes de notre climat thaïlandais ne nous permettent pas spécialement de suivre les tendances internationales. »

R & Ferry ont l’allure, la beauté et l’esprit. Un idéal féminin asiatique. Une pensée à notre France Gall :)

R & FERRY – PORTRAIT TOP CHRONO

Leurs surnoms respectifs : R (warinthorn) et Ferry (Pattanayit)
Leurs styles personnels : Féminin pour R, Monochrome pour Ferry
Leurs couleurs de vernis préférées : Rose pour R et Gris pour Ferry
Le plat qu’elles adorent : La cuisine thaï épicée en général pour R, les spaghettis pour Ferry
Leur fruit exotique favori : Les mûres pour R, Ferry déteste les fruits
Les fleurs qu’elles aiment : Les pivoines
Leur référence de mode asiatique : Poem pour R, Victeerut pour Ferry
Leurs parfums : Miss Dior pour R, Lanvin pour Ferry
Leur idole thaïlandaise : Champuu Araya
Leur star internationale fétiche : Cara Delevigne, Amanda Seyfried
La it-girl qu’elles suivent : Chiarri Ferragni
Elles quitteraient peut être Bangkok pour : Londres ou Santorini, en Grèce
Leur réflexe au réveil : Checker leur téléphone
Une expression française qu’elles connaissent : Bonjour, Comment allez vous ?
Un mot thaïlandais qu’elles voudraient vous apprendre : Suay (belle) et Aroy mak mak (délicieux)